LA BOULANGERIE MARI (1942).



POUR CE SITE, MERCI POUR LEUR AIDE A:
ADRIEN, JIMMY, QUAMEFIL, TARZANCASA,
et à tous ceux qui ont participés en puisant
dans leur mémoire des souvenirs de 40 ou 50 ans
!
 

Chers amis du QI,
Certains d'entre vous ont manifesté l'envie de discuter, d'échanger, de raconter ou de se souvenir de Meknés et de notre quartier...C'est aujourd'hui possible dû à l'interaction avec le forum "le roi de la bière".
Au "roi de la bière", bien sûr il y a des anciens de Meknés, mais aussi des anciens du QI, qui pourront nous aider à retrouver :nos billes, nos noyaux d'abricots, la fabrication de la glue ou des charrettes à roulements..Bref, à revivre les bons moments, et à retrouver ceux oubliés !
N'hésitez pas à vous inscrire "au roi de la bière" et à engager les discussions sur, meknés, le QI, le Maroc..
"yalla cliquez sur l'image de la brasserie"

Riquet.


 

 

 Le quartier industriel de Meknés

Le quartier industriel de Meknès, se situait au sud-est de la ville nouvelle. Derrière la gare, le triage (petite vitesse) faisait partie intégrante du quartier. Celui ci se prolongeait vers le sud jusqu'au camp militaire. Il était limité à l'ouest par la place d'armes et la rue Mermoz, puis, à l'est par l'école de la rue Cuvier, voire au delà jusqu'a la "petites source"... La gare de marchandises, les ateliers du Tanger-Fès, des ferrailleurs, des dépôts, des garages, des ferronneries, des transports, des carrosseries, divers fabriques, des menuiseries,... composaient le quartier industriel. Sur quatre groupes de quatorze maisons mitoyennes, il y avait les "villas du Tanger-Fès"! Dans les années 1950, 1960, 1970.. il y avait une ambiance merveilleuse dans ce quartier. Hormis les jeux communs des enfants et des ados, les billes, les noyaux d'abricot, les batailles d'olives, les chasses à l'estac (lance pierre) ou à la glu, les charrettes à roulements, les courses de patins à roulettes ou de trottinettes,...Les adultes se retrouvaient souvent autour de la traditionnelle anisette (avec Kemia) et des parties de pétanque acharnées. Au delà de ce quartier, pendant les "Week end", les familles se déplacaient pour des piques niques, à l'oued Beth, l'oued Ouislame, à In toto ou Ifrane... Et il y avait aussi l'école du quartier industriel, ou la plupart des filles et fils de cheminots ou de militaires, ont usés leurs fonds de culotte. Je voudrais, par ce site, retrouver les copains de l'école et du quartier, pour nous souvenir de ces moments............... magiques!

LE SITE:
Sans prétention, ce site (dédié à un quartier) ne se substitue en aucun cas aux sites sur Meknés ou le Maroc existants déjà...
Un peu austère, du fait de manque de document ou de photographie d'époque sur le quartier industriel de Meknés, ce site sera principalement composé de cartes, de plans et de photos de classe.
Pour cette raison, je le voudrais inter-actif en terme de communications(internet, téléphone, contact,...) pour que nous puissions retrouver dans le quartier de notre enfance, un maximum d'amis, de copains de classe, de souvenirs..Un travail de mémoire entre nous, et à travers ce site, pour non seulement faire revivre ce quartier, mais aussi transmettre et faire perdurer son souvenir.

Si vous voulez me contacter par message personnel, remplissez ceci:



 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement